P.L.U Durance - Communauté de Communes des Coteaux et des Landes de Gascogne

P.L.U Durance

La commune de Durance s’est dotée d’un Plan Local d’Urbanisme (P.L.U) en novembre 2013 pour mettre en œuvre un projet global d’urbanisme et d’aménagement de notre village.

L’objectif de ce P.L.U est de favoriser l’émergence d’un projet de territoire partagé au service de tous les habitants. Il s’agit de protéger le cadre de vie, de développer le village de manière harmonieuse et de préserver l’environnement.

Préserver l’environnement, c’est d’abord la volonté de protéger les espaces naturels et les massifs forestiers, et le P.L.U de la commune en est la traduction concrète.

Préserver l’environnement, c’est aussi minimiser autant que possible l’impact de l’activité humaine du village sur le milieu naturel en limitant les sources de pollution et notamment les rejets de la station d’épuration actuelle.

Malheureusement, cet outil n’est plus adapté aux nouvelles contraintes réglementaires imposées par les services de l’état.

C’est pourquoi, la commune a engagé une procédure destinée à favoriser l’implantation d’une nouvelle station d’épuration sur son territoire.

Celle-ci, dimensionnée pour desservir les habitations du centre bourg, comportera une filière de traitement des eaux usées par voie biologique et de traitement des boues par filtres à sables plantés de roseaux.

Ce traitement biologique des eaux très performant permettra d’assurer un rejet des eaux usées dans le milieu naturel de la rivière l’Avance, dont la vallée traverse la commune, et qui a été identifiée au titre du réseau de préservation « Natura 2000 » avec la présence d’espèces classées parmi les plus menacées comme le Vison d’Europe ou la cistude.

Pour ce faire, il est donc nécessaire d’engager une procédure de « mise en compatibilité » du P.L.U avec « la déclaration de projet de station d’épuration ».

En premier lieu, la parcelle concernée par le projet de station d’épuration devra faire l’objet d’un changement de réglementation en termes de dispositions liées au P.L.U.

Actuellement classée comme espace boisé classé (EBC), la parcelle concernée, destinée à accueillir le projet de station d’épuration, devra désormais être classée en zone N, dite « naturelle ».

Il faut noter la faible incidence en termes de surface puisque ce déclassement ne concerne qu’une surface de 0.5 ha sur un total de 2 109.95 ha de surfaces classées en EBC sur la commune.

Ensuite, de par son objectif de réduction et d’amélioration de la qualité des rejets d’eaux usées, le projet de construction de cette nouvelle station devra être considéré comme un projet d’intérêt général.

Sa mise en service permettra ainsi d’améliorer la qualité des eaux et entraînera une incidence environnementale positive sur l’Avance.

Comme il s’agit d’une opération qui, en raison de sa nature, de sa consistance ou du caractère des zones concernées, est susceptible d’affecter l’environnement, elle doit donc donner lieu à enquête publique qui se déroulera du 1er février 2016 au 2 mars 2016.

 

Arrêté du 07/01/2016

Article de presse du 14/01/2016 Sud Ouest

Article de presse du 14/01/2016 Le Républicain

 

Mentions légales - Création PROSOLUCE